Sécurité sanitaire et santé

Intoxication au monoxyde de carbone

 

Avec une centaine de décès chaque année, le monoxyde de carbone représente la première cause de mortalité par toxique en France (source: Centre épidémiologique sur les causes médicales de décès).
Il peut être émis par tous les appareils à combustion  : chaudière, poêle, cheminée, chauffage d’appoint, groupe électrogène...

Pour éviter les intoxications, des gestes simples existent :

- Avant l’hiver, faites vérifier vos installations de chauffage et vos conduits de fumée par un professionnel qualifié

- Veillez toute l’année à une bonne aération et ventilation de votre logement et à une bonne utilisation des appareils à combustion, tout particulièrement pendant la période de chauffage : aérez au moins 10 minutes par jour et n’obstruez jamais les entrées et sorties d’air de votre logement.

- N’utilisez jamais pour vous chauffer des appareils non destinés à cet usage : cuisinière, brasero, barbecue, etc.

- Ne faites jamais fonctionner les chauffages d’appoint en continu : ils sont conçus pour une utilisation brève et par intermittence uniquement.

- Si vous devez utiliser des groupes électrogènes, ne les installez jamais dans un lieu fermé (maison, cave, garage...) : ils doivent impérativement être placés à l’extérieur des bâtiments.

QUESTIONS/RÉPONSES  

1) Qu'est-ce que le monoxyde de carbone ?

Le monoxyde de carbone est un gaz incolore, inodore, combustible, mais mortel. Sa densité est voisine de celle de l'air. Sa présence résulte d'une combustion incomplète quel que soit le combustible utilisé : bois, butane, charbon, essence, fuel, gaz naturel, pétrole, propane. Il se diffuse très vite dans l'environnement.Il agit comme un gaz asphyxiant très toxique qui, absorbé en quelques minutes par l'organisme, se fixe sur l'hémoglobine.
- 0,1 % de CO dans l'air tue en 1 heure
- 1 % de CO dans l'air tue en 15 minutes
- 10 % de CO dans l'air tuent immédiatement

 2) Comment survient une intoxication ?

Dans une majorité des cas, les accidents résultent de :
- la mauvaise évacuation des produits de combustion (conduit de fumée obstrué ou mal dimensionné)
- l'absence de ventilation dans la pièce où est installé l'appareil (pièces calfeutrées, sorties d'air bouchées)
- du défaut d'entretien des appareils de chauffage et de production d'eau chaude ainsi que les inserts, poêles, cuisinières, chauffages mobiles d'appoint
- la vétusté des appareils- la mauvaise utilisation de certains appareils (appareils de chauffage d'appoint utilisés en continu par exemple, groupes électrogènes;)

Parfois deux ou plusieurs facteurs cités interviennent dans l'accident.

Les symptômes d'une intoxication au monoxyde de carbone sont les suivants:

Le monoxyde de carbone provoque une asphyxie des cellules du sang.Il existe deux types d'intoxication :
- l'intoxication faible dite « chronique » qui se manifeste par des maux de tête, des nausées, une confusion mentale.

C'est pourquoi l'intoxication peut être lente et ne pas se manifester immédiatement,- l'intoxication aiguë qui entraîne des vertiges, une perte de connaissance, une impotence musculaire, voire le coma et le décès.

 3) Quelles sont les séquelles ?

En cas d'intoxication grave, les personnes qui ont été traités à l'oxygène au moment de l'intervention des secours risquent par la suite d'être atteints de migraines chroniques, de dépendances neurologiques (troubles de la coordination, paralysies de toutes formes) invalidantes.

 4) Quels sont les appareils à surveiller et comment les entretenir?

Tous les types d'appareils sont concernés :
- les chaudières (bois, charbon, gaz, fioul)
- les chauffe-eau et chauffe-bains
- les inserts de cheminés, poêles
- les chauffages mobiles d'appoint- les cuisinières (bois, charbon, gaz)
- les moteurs automobiles dans les garages
- les groupes électrogènes à essence ou à fioul et tout moteur thermique fixe ou mobile
- les appareils « de fortune » type brasero

L'entretien des appareils doit être réalisé par un professionnel qualifié.

 Il est recommandé de signer un contrat d'entretien qui garantit une visite annuelle de prévention (réglage, nettoyage et remplacement des pièces défectueuses) et un dépannage gratuit sur simple appel. 

5) Que faire en cas d'accident ?

Les consignes de sécurité en cas d'accident dû au monoxyde de carbone sont simples :
1 - Aérer immédiatement les locaux en ouvrant portes et fenêtres.
2 - Faire évacuer les locaux et vider les lieux de leurs occupants.
3 - Appeler les secours:  Pompiers: 18   SAMU: 15
4 - Ne réintégrer les locaux qu'après le passage d'un professionnel qualifié qui recherchera la cause de l'intoxication et proposera les travaux à effectuer.

 6) Comment soigner une intoxication ?

 L'intoxication dite chronique ne peut être décelée que par les médecins de famille, des auxiliaires médicaux ou sociaux qui effectuent des visites à domicile et sont parfois équipés de détecteurs spécialisés.L'intoxication aiguë est spectaculaire car souvent plusieurs membres d'une même famille sont touchés, voire une collectivité toute entière (salle de réunion, de mariage, église, restaurant). Les intoxiqués même légers sont transportés vers l'hôpital et mis sous oxygénation pour accélérer l'élimination du monoxyde de carbone.

A l'hôpital, les intoxiqués les plus graves sont placés en caisson hyperbare pour une séance de 90 minutes. Après l'accident un suivi médical est assuré par l'hôpital et une enquête technique est lancée par la Direction des Affaires sanitaires et sociales en particulier éviter les récidives. Le coût de la prise en charge d'un patient intoxiqué (transfert et hospitalisation) a été évalué entre 1500 et 6000 euros.

Documents utiles

> depliant - format : PDF sauvegarder le fichiersauvegarder le fichier - 3,04 Mb

> affiche - format : PDF sauvegarder le fichiersauvegarder le fichier - 1,68 Mb