Actualités

situation au 2 août 2016

 
 

 

Le déficit pluviométrique enregistré au mois de juillet (-28,6mm), associé à des températures estivales qui favorisent l'évapotranspiration, explique la chute des débits de certains cours d'eau observée sur les stations de la DREALdirection régionale de l'environnement de l'aménagement et du logement et lors de la campagne de mesures effectuée le 2 août 2016 sur les cours d’eau du département.

Ainsi certains cours d'eau en Eure-et-Loir sont maintenant concernés par les mesures de restriction des usages de l'eau :

Les cours d'eau en situation d'alerte sont :

  • La Cloche,
  •  La Drouette,
  •  L’Eure de l’entrée du département (Manou) à Saint-Luperce inclus,
  •  La Foussarde,
  •  Le Loir, de la source à Saumeray inclus,
  •  Le Loir, de Saint-Maur sur Loir à la sortie du département,
  •  Le Ruisseau des Vacheresses,
  •  La Thironne,
  •  La Vesgre,
  •  La Vinette.

Les cours d'eau en situation d'alerte renforcée sont :

  •  L'Ozanne, de sa source jusqu'à Brou inclus,
  •  La Voise, de la source jusqu'à Oinville-sous-Auneau inclus.

Les cours d'eau en situation de crise sont :

  •  L’Aunay,
  •  L’Egvonne,
  •  Le Ruisseau de la Loupe,
  •  La Voise de l'aval de Oinville-sous-Auneau jusqu’à l'Eure,
  •  L’Yerre de sa source à Arrou inclus.

La météorologie n'annonçant pas de précipitations pour les jours à venir, il est nécessaire de se montrer particulièrement vigilant.

Ainsi et conformément à l'arrêté préfectoral n° DDTDirection Départemental des Territoires-SGREB-BERS 2015-07/4 du 16 juillet 2015, définissant un cadre pour les mesures de limitation progressive des usages de l'eau sur les bassins hydrographiques des rivières d'Eure-et-Loir en période de sécheresse, le Préfet d'Eure-et-Loir a pris un arrêté de restriction des usages de l'eau sur les cours d'eau concernés tenant compte de l'évolution de la situation hydrologique.

Elles concernent l’ensemble des usagers (particuliers, collectivités et entreprises) et portent essentiellement sur tous les usages de l’eau provenant uniquement de prélèvements directs dans les cours d'eau ou les nappes alluviales : lavage des véhicules, arrosage des jardins privés, des espaces verts, des terrains de sport et des golfs, l’alimentation des plans d’eau, et les usages professionnels et industriels. Ces limitations ne concernent pas la distribution et la production d’eau potable prélevée dans les eaux souterraines.

Elles sont modulées en fonction des bassins dans lesquels se situent les communes concernées mais sont applicables dans l’ensemble du département.

L'arrêté préfectoral n° DDTDirection Départemental des Territoires-SGREB-BERS 2016-08/02, fixe la situation dans laquelle sont placés chacun des bassins hydrographiques et la liste des communes s’y rattachant.

Pour chaque situation (alerte, alerte renforcée et crise), il précise les mesures de restrictions applicables