Mars

Le 09/03 - Sophie Brocas, préfète d'Eure-et-Loir, a présidé un point d'étape sur le dispositif HOPE

 
 
Le 09/03 - Sophie Brocas, préfète d'Eure-et-Loir, a présidé un point d'étape sur le dispositif HOPE

 

Après avoir procédé au lancement, en  novembre 2017, du dispositif  HOPE (hébergement, orientation, parcours vers l'emploi) , la Préfète d'Eure-et-Loir, Sophie BROCAS, a réalisé le 9 mars 2018, à l'AFPA de Chartres, un point d'étape sur le déroulement de la formation, en présence des 12 stagiaires concernés et de tous les partenaires impliqués AFPA, FAFTT, HUMANDO, UIMM, Pôle Emploi, Direccte)..

HOPE  est un parcours inclusif, pour favoriser l'insertion et l'accès à l'emploi de migrants bénéficiant du droit d'asile (réfugiés),  dans des secteurs sous tension, c'est à dire qui connaissent des besoins en compétences non couverts et qui peinent à embaucher.

12 hommes ont ainsi intégré l'afpa de Chartres, pour un 1er module (novembre 17 / février 18) afin de se former aux métiers de la soudure, mais aussi découvrir le milieu de l'entreprise (stage d'immersion), perfectionner leur pratique de la langue française, enfin préparer leur insertion sociale (appui par HUMANDO sur ce volet).

Dans ce cadre, sous l'égide de l'union des industries et de métiers de la métallurgie (UIMM), 9 entreprises, réparties sur l'ensemble du territoire Eurélien,  ont accueilli les 12 stagiaires. Elles ont toutes exprimé ce matin leur grande satisfaction (motivation des stagiaires, qualité de leur savoir être,  dynamique créée avec les salariés, ...).

Les stagiaires se sont vu remettre une attestation, actant la réussite de cette première phase du programme.

La deuxième période (février/mai) repose sur un contrat de travail et de formation, pour perfectionner les apprentissages, apprendre concrètement le métier et basculer ensuite sur l'emploi.

La préfète a salué la réussite du programme. Elle a insisté sur l'intérêt d'une formule "gagnant/gagnant", à la fois pour les personnes réfugiés et leur avenir en France, mais aussi pour les entreprises qui trouvent des solutions à l'embauche, et enfin pour la société dans son ensemble qui intègre ainsi de façon positive et durablement.

20180309_101016_resized