Juin

Le 19/6 - Signature de l'accord départemental de partenariat en faveur de l'insertion professionnelle des étrangers primo-arrivants

 
 
Le 19/6 - Signature de l'accord départemental tripartite OFII/Pôle emploi/préfecture

 

Lundi 19/06, Sophie Brocas, préfète d'Eure-et-Loir, a procédé à la signature de l'accord départemental de partenariat en faveur de l'insertion professionnelle des étrangers primo-arrivants avec Margot Cantéro, directrice territoriale de Pôle emploi, et Gilbert Lhote, directeur territorial de l'OFII.

Depuis l’été 2015, la France contribue à l’effort de solidarité et d’accueil des migrants.

  •  par le renforcement des dispositifs de droit commun, notamment les centres d’accueil des demandeurs d’asile

En Eure-et-Loir, création d’un CADA de 60 places en 2016 (45 à la Loupe, 15 en agglomération de Chartres)

  •  par la création et la montée en puissance des centres d’accueil et d’orientation (CAO), sas de mise à l’abri et d’orientation des migrants arrivant sur notre territoire

En Eure-et-Loir, un CAO dès l’été 2015. Aujourd’hui, 120 places (Châteaudun 30 / Nogent 30 / Dreux-Vernouillet 30) et un projet de 45 places à Chartres

En parallèle, il convient d’assurer la fluidité du dispositif d’accueil :

  •  par la mise en œuvre des réadmissions Dublin
  •  par l’éloignement de ceux n’ayant pas vocation à être accueillis sur notre territoire
  •  par la régularisation des personnes ayant vocation à s’installer durablement avec un projet de vie et un projet professionnel

… et par l’accompagnement des réfugiés vers la formation et vers l’emploi.

Les réfugiés, qu’ils soient ou non présents en structure d’hébergement collectif, ne sont pas forcément identifiés par les acteurs de l’emploi, de la formation et de l’insertion (Pôle Emploi, Missions locales, conseil départemental…).

La première condition d’accompagnement vers l’emploi est la signature du contrat d’intégration républicaine (CIR), permettant la prescription de cours de français, puis l’inscription à Pôle Emploi.

L’objectif in fine est d’accompagner vers l’emploi les réfugiés, mineurs ou majeurs.

Partant de ce constat, une convention nationale tripartite préfet/OFII/Pôle emploi est déclinée dans chaque département.

L'Eure-et-Loir est le 1er département à le signer en région Centre-Val de Loire.