Sécurité routière - Christophe Lantéri, directeur de cabinet du préfet, multiplie les actions de prévention

 
 
Sécurité routière - Le directeur de cabinet du préfet multiplie les actions de prévention

 

Christophe Lantéri, directeur de cabinet du préfet d'Eure-et-Loir, multiplie les actions de sensibilisation des automobilistes à la prévention en matière de sécurité routière. Il parle aux automobilistes sur les routes, aux clients dans les discothèques mais aussi aux chefs d'entreprises rassemblés en colloque.

Mardi 11 octobre dernier, le représentant de l'Etat a fait de la prévention auprès des conducteurs en excès de vitesse sur les axes fréquentés de l'agglomération chartraine. "Il faut parler de sécurité routière dans les écoles, les collèges, les lycées, les discothèques mais aussi dans les entreprises. Le message s'adresse aussi aux adultes. L'accidentologie ne touche pas que les jeunes".

14650090_1734699173460426_2555364783821699959_n
14642222_1734699216793755_1268075732160353625_n

Samedi 29 octobre 2016, Christophe Lantéri a renouvelé l'opération dans des établissements de nuit. Les risques liés à l'alcool ont été rappelés à des  publics de tous âges.

Accompagné par plusieurs bénévoles de la Sécurité routière et par des jeunes lycéennes de l'établissement chartrain Fulbert, le directeur de cabinet du préfet a supervisé cette action : "L'alcool est impliqué dans 60% des accidents mortels survenus la nuit et le week-end. L'an passé, 1400 permis de conduire ont été retirés à cause de l'alcool en Eure-et-Loir. Il est donc capital d'alerter et de responsabiliser les conducteurs sur les dangers de la conduite sous l'emprise de l'alcool, mais aussi des stupéfiants".

Pour cette opération de prévention, un "Sam (Sans Accident Mortel)" a été désigné à l'entrée des groupes de clients dans chaque établissement. Un test d'alcoolémie a été réalisé à l'arrivée et au départ. Chaque Sam s'est vu offrir une entrée et deux jus de fruits. Une démarche généralement bien perçue par les publics, jeunes et moins jeunes. "L'opération concerne tous les publics pour faire prendre conscience des conséquences. Contrairement aux idées reçues, les personnes de 40 ou 50 ans ne sont pas toujours les plus exemplaires. Personne n'est plus fort que les conséquences de l'alcool".

P61029-230937
P61029-231717
P61029-233706

Jeudi 3 novembre 2016, Christophe Lantéri a réitéré l'opération de sensibilisation aux dangers de la route sous l'emprise de l'alcool et des drogues auprès des chefs d'entreprises du département, réunis en colloque à la chambre de commerce et d'industrie à Chartres.

Cette action s'inscrit dans le cadre de l'appel national des entreprises en faveur de la sécurité routière au travail, lancé le 11 octobre dernier par le ministre de l'Intérieur, Bernard Cazeneuve, et la ministre du travail, de l'emploi, de la formation professionnelle et du dialogue social.

L'appel engage les entreprises à tout mettre en oeuvre pour que la quête légitime de performance ne pousse pas les collaborateurs à prendre des risques au volant. En y adhérant, les entreprises souscrivent un manifeste contenant 7 engagements forts : 

  1. Limiter aux cas d'urgence les conversations téléphoniques au volant
  2. Prescrire la sobriété sur la route
  3. Exiger le port de la ceinture de sécurité
  4. Ne pas accepter le dépassement des vitesses autorisées
  5. Intégrer des moments de repos dans le calcul des temps de trajet
  6. Favoriser la formation à la sécurité routière des salariés
  7. Encourager les conducteurs de deux-roues à mieux s'équiper.

Le représentant de l'Etat a rappelé à cette occasion les chiffres clés 2015 concernant le risque routier en entreprise, et notamment que "les accidents de la route sont la première cause de mortalité au travail". A cet égard, il a souligné "la responsabilité de chaque chef d'entreprise dans la lutte contre l'insécurité routière et la nécessité d'être mobilisés tous les jours".

CwVLS__W8AA1KSe
CwVLTAqXgAAOz8q